Advertisement

Que vous alliez vivre, travailler ou faire des affaires en Espagne, il est important de connaître au moins un peu le système juridique. Découvrez comment fonctionne le système juridique en Espagne et comment il se compare à celui d’autres pays ?

Système de droit civil

>
L’Espagne a un système juridique similaire à celui de l’Italie et de la France. Il s’agit du « système de droit civil », qui est l’un des systèmes les plus utilisés dans le monde. Il est basé sur des codes juridiques et des lois complètes enracinés dans le droit romain et napoléonien. Il s’oppose au système de Common Law qui repose sur les décisions prises à vie par les juges en fonction d’un éventail plus souple de lois approuvées par le parlement.

Communautés autonomes

Le droit civil est appliqué sur l’ensemble du territoire espagnol, il existe cependant des différences de droit pour les communautés autonomes. Elles ont leurs propres lois civiles qui sont appliquées en fonction de la question juridique spécifique. Ces « lois organiques » sont appelées « Estatutos de Autonomía » ou statuts d’autonomie. Elles s’étendent à tous les sujets et matières qui ne sont pas attribués à l’État. Certains de ces sujets sont l’ordre public, la protection de l’environnement, l’agriculture, la pêche intérieure, l’urbanisme et le logement, les festivals, la culture, l’éducation, la santé publique, l’assistance sociale, entre autres. Il est important d’avoir un avocat qui comprend à la fois le droit civil national et les lois des communautés autonomes.

L’État

L’État a une responsabilité exclusive sur les domaines et les questions de Nationalité ; Immigration ; Politique extérieure et Asile ; Relations internationales ; Défense et Sécurité ; Système monétaire ; Transports (Ports, aéroports, trains) ; Commerce extérieur ; Pêche maritime ; Trésor et Dette de l’État ; Travaux publics d’intérêt suprarégional ; et Référendums ; ainsi que, bien sûr, la Responsabilité législative, l’Administration de la Justice et la Procédure régulière.

Les Autorités Locales et la Mairie

Les autorités locales et la mairie ont également un certain pouvoir dans plusieurs questions juridiques en Espagne. Celles-ci sont normalement dirigées vers les services publics locaux, l’entretien des routes et la police municipale. En outre, l’Espagne a beaucoup de travail de police de routine et de contrôles routiers, que l’on retrouve également dans de nombreux autres pays européens. Il existe 3 organisations liées à la police espagnole : La Garde civile, la Police nationale et la Police locale. Elles ont toutes des responsabilités et des attributions différentes, ainsi que plusieurs forces spécialisées dans des domaines tels que l’évasion fiscale, la contrebande et la criminalité internationale.

Lorsqu’une personne est confrontée à un problème ou à une affaire juridique, il est fortement recommandé de contacter un avocat espagnol pour déterminer s’il est nécessaire ou non d’engager une action en justice.

Le processus administratif

En Espagne, le processus administratif établit la relation entre les citoyens et l’administration publique espagnole. Les palais de justice contrôlent le pouvoir réglementaire et la légalité de tous les actes administratifs ainsi que l’accomplissement des objectifs qui les justifient.

Avant qu’une question juridique puisse être portée devant un tribunal, il est toujours nécessaire d’épuiser la voie administrative.

Si une institution de l’administration publique espagnole vous porte préjudice ou porte atteinte à vos droits, vous devez déposer une plainte devant l’institution administrative. L’institution administrative doit alors répondre ou résoudre le problème. Si la personne n’est pas d’accord avec la décision ou ne reçoit pas de résolution dans les 3 mois, la question peut être portée devant les tribunaux administratifs pour révision.

Si la transaction porte sur la reconnaissance et la jouissance de prestations incluses dans la Sécurité sociale. Le délai légal de résolution par l’Administration publique est de 1 mois avant que l’affaire puisse être portée devant le Tribunal des affaires sociales.

Système juridique en Espagne : Le processus judiciaire civil

En Espagne, la loi sur les poursuites civiles a deux façons de déterminer quel type de jugement est applicable. Dans les deux cas, elle s’intéresse à l’affaire et à la demande, ainsi qu’à quatre procédures judiciaires aux particularités différentes, en fonction des enjeux qu’elles portent.

Le jugement ou procès ordinaire est le plus courant, pour traiter ou traiter des questions en matière de propriété intellectuelle, de conditions générales de contrat, de location urbaine, et tous les procès d’un montant supérieur à 6.000 €. Un procès est nécessaire pour initier ce processus, lorsqu’il est admis, les parties et un Avocat devront se présenter devant le juge pour trouver un accord. Si les parties sont d’accord, une sentence de conformité obligatoire sera émise ; si aucun accord n’est trouvé, l’affaire sera portée devant un procès oral.

Le procès oral ou jugement verbal traite des affaires où il est prévu de reprendre possession d’un bien pour défaut de paiement ou prêt précaire, du patrimoine, de la suspension ou de la démolition de travaux, et des procès où le montant réclamé est inférieur à 6.000 €. Une action en justice est également nécessaire pour engager la procédure. Lorsqu’elle est admise, les parties se présentent devant le juge, avec les preuves et les témoignages de leur cause. Le juge examinera ensuite le dossier et prononcera une sentence. Il n’est pas nécessaire de faire appel à un avocat lorsque la demande est inférieure à 2 000 €.

L’aide juridique disponible en Espagne

La seule source d’aide juridique professionnelle disponible en Espagne est un avocat. La plupart des avocats sont spécialisés dans certains domaines ou champs du droit, tels que mercantile, travail, immigration, etc. Chez SpainDesk, vous pouvez obtenir des services dans tous les domaines juridiques.

Il est recommandé de trouver un avocat local qui peut vous offrir des services dans votre langue plutôt qu’un avocat de votre propre nationalité. Un avocat de votre propre nationalité peut ne pas savoir exactement comment fonctionne le système juridique espagnol. Une fois que vous vous sentez à l’aise avec un avocat, vous pouvez le désigner pour vous représenter. Il n’est pas nécessaire de signer un contrat de service. Vous passez un contrat avec un avocat en acceptant le prix et en versant un acompte.

Les honoraires de l’avocat dépendent de son expérience et de son expertise. La fourchette de prix générale est de 120 € à 300 € par heure. Il n’existe pas d’accords « no win, no commission » en Espagne, cependant, un tarif fixe peut être convenu dans certains cas.

Conclure le système juridique en Espagne

En conclusion, l’Espagne dispose d’un système juridique solide qui garantit la protection des droits quotidiens de ses citoyens et le respect des obligations. Cependant, il est loin d’être parfait, l’Espagne est classée numéro 23 sur 28 pays de l’Union européenne dans le tableau de bord de la justice 2016, qui mesure la liberté du système judiciaire. Elle est numéro 23 sur 113 pays dans le World Justice Project Rule of Law Index.

Click on a star to rate this post

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?